L’aéroport international de Gander

13
Avr

gander-international-airport-990x478

L’histoire de l’aéroport international de Gander est charmante et intrigante. Ce n’est pas pour rien qu’on dit que « l’amour donne des ailes! »

L’histoire de « YQX » remonte à 1938, lorsque l’endroit, où il n’y avait pas âme qui vive, fut sélectionné pour devenir le futur site d’un impressionnant aéroport qui serait la porte d’accès et de sortie de l’Amérique du Nord. Une fois construit, Gander prit de l’ampleur et devint, pour un temps, le plus grand aéroport du monde. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, alors que le Labrador et Terre-Neuve appartenaient encore à la Grande-Bretagne, l’aéroport de Gander hébergea le personnel militaire de la Grande-Bretagne, des États-Unis et du Canada (environ 10 000 personnes en tout).

Après la guerre, on le surnommait l’aéroport « à la croisée des chemins », car l’aviation de cette époque ne permettait pas la traversée de l’Atlantique sans un ravitaillement. Ainsi, pendant la guerre froide, les avions soviétiques faisant l’aller-retour entre Cuba et l’URSS faisaient le plein à Gander. Les passagers allaient donc se promener dans le gigantesque hall de l’aéroport et… passaient à l’Ouest.

Pendant les attentats du 11 septembre, plus de 40 avions furent forcés d’atterrir à Gander et les habitants de la ville devinrent les hôtes improvisés de ces passagers. Durant six jours, la ville de Gander, avec ses 10 000 âmes, n’hébergea pas moins de 6 600 personnes! Étant donné l’hospitalité légendaire des Terre-Neuviens, ce n’est pas surprenant que plusieurs de ces gens soient encore en contact avec leurs hôtes.

Aujourd’hui, Gander est encore un arrêt fréquent puisqu’environ 20 % des jets traversant l’Atlantique font le plein à cet endroit. C’est pourquoi le livre d’or de l’aéroport contient plusieurs vedettes d’Hollywood qui n’ont probablement jamais entendu parler de Terre-Neuve auparavant.

L’essentiel de la clientèle de Gander demeure toutefois les voyageurs anonymes dont le nombre promet d’augmenter cet été puisque WestJet a récemment annoncé des vols quotidiens en partance de Toronto (à partir du 3 mai) et d’Halifax (à partir du 15 juillet).

Leave A Reply