Aéroports à considérer pour les voyageurs d’affaires

28
Juin

Par Brian Robertson, Directeur de l’exploitation, Vision Voyages

*Ceci est une traduction d’un article publié en anglais. Cliquez ici pour afficher l’article original.

Tenter d’éviter les foules lorsque vous voyagez pour affaires ne signifie pas que vous devez prendre un vol à 4 h du matin ou un vol le 25 décembre. En effet, plusieurs destinations d’affaires sont accessibles via d’autres aéroports, qui s’avèrent souvent beaucoup moins achalandés.
Les experts de Vision Voyages ont sélectionné cinq aéroports à considérer pour simplifier, raccourcir vos itinéraires et vous faire éviter bien des soucis lors de vos déplacements d’affaires.

2016-05-30-1464615725-1986452-British_Airways_B747436_GCIVF-thumb

Royaume-Uni : L’aéroport de Londres-Gatwick contre l’aéroport de Londres-Heathrow
Puisque Heathrow est l’un des aéroports les plus fréquentés au monde, voyager en empruntant cet aéroport peut s’avérer très long et désorientant. Depuis mai 2016, Air Canada Rouge et WestJet offrent désormais des vols qui atterrissent à un autre important aéroport de Londres : Gatwick. Également très bien situé, vous n’avez qu’à prendre le train express de Gatwick pour accéder à la station Victoria en 30 minutes, au centre-ville de Londres. Les voyageurs d’affaires peuvent assurément profiter des avantages de ce nouveau trajet.
Nombre moyen de passagers par an — Gatwick : 40 millions c. Heathrow : 74 millions

 

2016-05-30-1464616055-4679841-Narita_International_Airport__Terminal_2_security_gate

Japon : L’aéroport de Narita contre l’aéroport de Tokyo-Haneda
En 2014, la compagnie aérienne Japan Airlines a fait la manchette au Canada en effectuant son premier vol à bord d’un Dreamliner de l’aéroport de Vancouver vers le 2e plus grand aéroport de la grande région de Tokyo, l’aéroport de Narita. En plus d’offrir des vols directs avec Air Canada à partir de Vancouver, l’aéroport de Narita est l’option parfaite pour ceux qui souhaitent éviter les foules de l’aéroport de Tokyo-Haneda — nommé l’année dernière au quatrième rang du palmarès des aéroports les plus achalandés au monde.
Nombre moyen de passagers par an — Narita : 35,5 millions c. Haneda : 72,8 millions

 

2016-05-30-1464616172-3018189-1024px130806abudhabiairport01-thumb

Émirats arabes unis : Abou Dabi contre Dubaï
Offrant des vols directs quotidiens avec Etihad Airways à partir de l’aéroport international Pearson de Toronto, Abou Dabi est un excellent choix pour les voyageurs d’affaires qui doivent se rendre au Moyen-Orient. En 2014, Skytrax a désigné l’aéroport d’Abou Dabi comme étant le « meilleur aéroport du Moyen-Orient » pour une troisième année consécutive, confirmant ainsi leur statut de plaque tournante mondiale du transport aérien. Pour ceux qui doivent se rendre à Dubaï, se déplacer à partir de l’aéroport d’Abou Dabi est facile et peu coûteux grâce au service de navette Etihad Airways gratuit et au service de taxi offert à seulement 100 $ CA.
Nombre moyen de passagers par an — Abou Dabi : 23,3 millions c. Dubaï : 75 millions

 

2016-05-30-1464615906-5098-640pxToronto_L.B._Pearson_Intl_YYZ_5596984044-thumb

Canada : L’aéroport international d’Hamilton contre l’aéroport international Pearson de Toronto
Hamilton est l’un des aéroports les plus petits et les plus méconnus au Canada. Pourtant, il offre un service continu vers 11 destinations à travers le Canada et l’Amérique du Nord, en plus de vols de correspondance vers 25 destinations dont Vancouver, Victoria, San Francisco et Los Angeles. Puisque moins de véhicules s’y rendent, que l’on y trouve de nombreuses places de stationnement et beaucoup moins de passagers qu’à l’aéroport Pearson, Hamilton s’avère être un bon choix pour les voyageurs d’affaires en partance du sud de l’Ontario.
Nombre moyen de passagers par an — Hamilton : 332 000 c. Toronto : 2,9 millions

 

2016-05-30-1464616262-6366375-Aroport_BleMulhouse_2-thumb

Allemagne : L’aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg contre l’aéroport de Zurich
Pour ceux qui partent en voyage d’affaires vers le centre de l’Europe, atterrir à un aéroport international signifie souvent que vous devez vous faufiler parmi une foule de touristes et de vacanciers. Étant l’une des principales destinations au chapitre des investissements étrangers, l’Allemagne est une plaque tournante du commerce. Une bonne option pour éviter les foules lorsque vous passez par Zurich est d’atterrir à l’aéroport moins connu de Bâle-Mulhouse-Fribourg, situé à la fois en France et en Suisse, à la frontière de l’Allemagne. Air Transat offre des vols saisonniers vers l’aéroport de Bâle-Mulhouse-Fribourg à partir de Toronto et de Montréal. Puis, ceux qui doivent se rendre au cœur de Zurich peuvent profiter d’un service continu de navettes.
Nombre moyen de passagers par an — Bâle-Mulhouse-Fribourg : 7 millions c. Zurich : 26,2 millions
Suivez Brian Robertson sur Twitter : www.twitter.com/BDRobertson